Le projet “La relève s’affiche”

“La relève s’affiche !”, c’est un nouveau projet qui résulte d’une collaboration entre cinq éleveurs de la relève et le milieu de la recherche. Le mandat de ce groupe de travail consistait à élaborer des messages de prévention en santé et en sécurité au travail adaptés à la réalité des éleveurs de porcs d’ici. Pour orienter la réflexion, le groupe de travail s’est intéressé aux questions suivantes: 

  • En tant qu’éleveurs, quels sont les sujets prioritaires dont vous souhaitez entendre parler lorsqu’il est question de votre santé et de votre sécurité au travail ?
  • De quelles informations avez-vous besoin pour guider vos décisions et vos actions à cet égard ?
  • Quels sont les moyens les plus efficaces pour vous communiquer ces informations ?

L’ensemble des outils développés dans le cadre de cette collaboration est disponible dans la présente section. 

 

Bonne navigation !

Pour en savoir plus

“Santé et sécurité agricole: la relève s’affiche”, page 27.

“La relève s’affiche…encore !”, page 52.

Remerciements

Nous tenons sincèrement remercier tous les membres du groupe de travail de la relève pour leur généreuse et précieuse implication tout au long du projet, de même que les Éleveurs de porcs du Québec pour leur soutien dans la réalisation de ce projet unique en son genre !

 

Le projet s’inscrit dans le cadre des travaux de recherche de la Pre Beauregard comme co-titulaire de MYRIAGONE – Chaire McConnell-Université de Montréal en mobilisation des connaissances jeunesse. Sa réalisation a été rendue possible grâce au soutien financier de l’Université de Montréal :

 

Développement d’outils communicationnels en santé et en sécurité agricole chez les jeunes de la relève dans le secteur porcin (2019-2020), Université de Montréal. Nancy Beauregard (chercheuse principale, École de relations industrielles, Université de Montréal), Isabelle Archambault, Véronique Dupéré, Sarah Fraser (École de psychoéducation, Université de Montréal), Katherine Frohlich (Département de médecine préventive et sociale, Université de Montréal), Marie-Joëlle Brassard (CTTT – Centre d’innovation sociale en agriculture).